L'info Réelle...
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Libération de 14 prisonniers ivoiriens sur un air de « je fais la pluie et le beau temps »

- Vendredi 9 Août 2013 - 1 Commentaire| Lu 1362 fois |



Libération de 14 prisonniers ivoiriens sur un air de « je fais la pluie et le beau temps »
Le 5 août 2013, par la voix du procureur de la République, le gouvernement de Ouattara a annoncé la libération de 14 personnes proches du président Laurent Gbagbo, parmi lesquelles son fils. Concernant ce dernier, sa mère avait haussé le ton ces dernières semaines en activant toutes les connaissances sur lesquelles elle pouvait compter.

Par principe, un prisonnier politique est privé de liberté selon les considérations propres au parti au pouvoir. Son arrestation échappe à toute preuve relative au manquement des obligations prescrites par la loi. Ainsi, ni Michel Gbagbo ni les ministres du dernier gouvernement de Laurent Gbagbo - qui n'ont pas eu le temps d'exercer leur fonction - n'avaient enfreint de loi en cours en Côte d'Ivoire. Par contre, celui qui, par exemple, tente d'assassiner un chef d'état ne peut être considéré comme un prisonnier politique. Son délit tombe sous le coup de la loi de la République et devient une affaire judiciaire. Sans être juriste, le commun du peuple comprend cela et le sait.

L'annonce faite le 5 août dernier, confirmée le lendemain par le porte-parole du gouvernement et la sortie effective des détenus du « Guantanamo » ivoirien (le nord du pays), n'est rien d'autre qu'une libération politique se voulant judiciaire avec la mention « provisoire » prononcée par le procureur de la République. Ces hommes sont-ils provisoirement libres en attendant leur jugement ? Sont-ils provisoirement libres en attendant un nouveau coup de sang d'Alassane Ouattara ? Ce sont deux choses tout à fait différentes. En réalité, Alassane Ouattara veut dire aux Ivoiriens qu'à tout moment il peut remettre en prison ses adversaires politiques, parce qu'ils ne sont qu'en liberté provisoire. Le préfet français veut clairement affirmer qu'il a le droit d'infliger la prison ou accorder la liberté à ses adversaires, et qu'il a le pouvoir de faire la pluie et le beau temps dans le cœur de leurs familles et sur l'ensemble des Ivoiriens.

Il serait normal que tous les prisonniers bénéficient d'une libération politique, c'est-à-dire sans la mention judiciaire « provisoire ». On est un prisonnier politique ou on ne l'est pas. Aucun homme politique n'a le droit de prononcer la libération provisoire d'un prisonnier politique à moins d'être un monarque de droit divin ayant droit de vie ou de mort sur ceux qu'il gouverne.

Par conséquent, nous attendons fermement que ces libérations soient prononcées définitives par le régime. D'autre part, nous estimons que la libération des 14 prisonniers sur les 715 détenus politiques ne constitue pas un signe suffisant d'apaisement, après plus de deux ans d'exacerbation du ressentiment des Ivoiriens. Ce que nous attendons clairement, c'est qu'à la place de la justice des vainqueurs soit enfin annoncée une amnistie générale, pour créer les conditions nécessaires à un nouveau départ de la vie politique ordinaire en Côte d'Ivoire.

Nous nous réjouissons de retrouver nos camarades de combat, nos amis, mais nous ne pavoisons pas parce que leur liberté n'est que provisoire. Et quand le porte-parole principal du RDR dit dans son communiqué que cette libération est « un geste fort de réconciliation posé par le chef de l'état », nous lui répondons de façon claire et sans aucune hésitation que le compte n'y est pas pour que commence la réconciliation nationale. Dans le même communiqué, le porte-parole principal du RDR a par ailleurs l'audace de reconnaître que Ouattara a procédé à ces libérations non pas de gaieté de cœur mais sous la contrainte : « Il ne peut en être autrement, dit-il, car c'est le vœu profond de tous, [...] opérateurs économiques, leaders de la société civile, partenaires extérieurs ». Si tel est le cas, si Ouattara a entendu les voix de ses amis extérieurs, qu'il daigne enfin écouter celles des Ivoiriens qu'il prétend vouloir gouverner. Ceux-ci lui crient : « Ouvre les portes de ton Guantanamo ! »

Nous mettons les Ivoiriens en garde contre les propos de Monsieur Konan Banny qui, intentionnellement, énumère les précédentes libérations pour pouvoir insinuer qu'enfin cette « troisième décision participe à la création et à l'instauration d'un climat encore plus propice à la réconciliation ». Qu'il entende bien ! A lui aussi, les Ivoiriens disent que le compte n'y est pas pour une réconciliation vraie, pour un climat favorable à une vie démocratique en Côte d'Ivoire. Nous avons échoué en voulant absolument organiser des élections présidentielles sans remplir les conditions nécessaires. Nous ne voulons pas courir le risque d'une fausse réconciliation en faisant fi de la permanence des problèmes qui nous empêchent de vivre ensemble.

Nous refusons de faire la fête, nous refusons les embrassades avec nos ennemis d'hier autour de ces libérations provisoires, nous refusons d'applaudir la réconciliation générale et la démocratie retrouvée auxquelles ils voudraient nous convier. D'une part parce que nous ne voulons pas étouffer par nos bruyantes manifestations de joie les lamentations des exilés dont les terres sont occupées par les Burkinabés et les Maliens, et d'autre part parce que nous ne voulons pas ignorer les cris de souffrance de ceux qui croupissent loin de nous dans les prisons du régime de Ouattara.

Pour le CRI-Panafricain
Le secrétaire Général
Raphaël Adjobi



Vendredi 9 Août 2013
Vu (s) 1362 fois
Notez




1.Posté par vaudy le 09/08/2013 15:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il n'y a pas plus précise et exacte que cette réaction du secrétaire Général, monsieur Raphael Adjobi du CRI-Panafricain qui invite l'opinion nationale et internationale à ne pas sauter de joie par rapport à la libération conditionnée de 13 prisonniers politiques pro-Gbagbo. Dans une analyse limpide, il dénonce la ruse du pouvoir OUATTARA à faire croire au monde que la libération d'une infime partie des prisonniers procède de sa mansuétude et partant un acte fort pour réconcilier les ivoiriens or que le compte n'y est même pas du tout pour amorcer un vrai dialogue quand on considère plus de 700 prisonniers politiques encore dans ses goulags et des milliers d'ivoiriens, civils et militaires en exil forcé afin d'échapper aux tueurs et tortionnaires q'ALLASSANE a imposer aux ivoiriens et que lui même n'arrive plus à maîtriser. Si la sincère volonté du pouvoir Allassane d'aller à la paix et à une totale réconciliation primait, il aurait été plus simple d'amnistier tous les prisonniers politiques comme le conseille monsieur RAPHAEL ADJOBI. Car comme tout ivoirien qui a suivi depuis plus de 10ans comment la CI a été constamment balafrée,il pouvait déduire sans se tromper que ces crises récurrentes étaient la conséquence de situations mal gérées et donc faisaient indubitablement le lit des choas qui naissaient plus tard car ne résolvant en réalité pas les problèmes mais ne faisant que les déplacer. c'est pourquoi le peuple de CI doit souffler dans la même trompette à l'unisson en demandant au pouvoir en place de libérer tous les prisonniers politiques et de faciliter aux gens de rentrer chez eux pour récupérer leurs maisons, leurs plantations et leurs lopins de terre ce qui serait propice pour aller sereinement et véritablement à une vraie réconciliation d'abord entre les fils du pays, paravent de la décrispation entre les ivoiriens et leurs hôtes. En clair cette option fera renaître la confiance entre tout le monde et d'ailleurs constitue le socle d'une paix durable et d'une sincère réconciliation.

Nouveau commentaire :
Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

A53NEWS .com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

France Politique | France Economie | France - Faits Divers | France - Affaire à Suivre | France - Société | France - Scandale | Vide | Automobile | Télécom | News en Europe | Union Européenne | France - Transport | France - Sport | France - Entreprise | Buzz du net | C.P.I | Revélation | Cameroun | Maghreb | Union Africaine | Immigration | La Diaspora Ivoirienne | Diaspora Africaine | Diaspora - Infos Utiles | Entreprise | Royaume Uni | Article Sponsorisé | Libye | Infos Plus | RDC | Affaire à suivre | Allemagne | News People | Révolution | News Showbiz | Interviews | A53.fr | Interpellation | Culture / Evènements | Transport | Sport International | Outil Gestion | A53TV | Outil Création | Music Ivoirienne | Music Africaine | Humour | Banques | Vide 2 | Révélation | Réligion | Nécrologie | Témoignage | Débat / Reflexion | News International | Le reste du monde | Le reste de l'Afrique | Afrique Centrale | Afrique de l'ouest | Economie Africaine | Nouvelle Afrique | Gabon | Sénégal | Congo Brazzaville | Succès Story | Centrafrique | Mali | Benin | Afrique du Sud | Togo | Burkina Faso | Nigeria | Maroc | Vide 3 | Paris | Berlin | Londres | New York | Formation | Immobilier | Vide1 | Etats Unis | Chine | Economie Internationale | Archive A53.fr | Tribune Ivoirienne | Tribune Libre | G.Mboumba | Farid Mnebhi (Blog) | Blog Mondelibre | Archive* | France Archive | Archive* | Débat Ivoirien | Côte d'Ivoire | Côte d'Ivoire - Economie | Simone Gbagbo | Blog Action | Côte d'Ivoire - Faits Divers | Côte d'Ivoire - FPI | Côte d'Ivoire - Sport | Côte d'Ivoire - Education | Côte d'Ivoire - Histoire | Les Réactions | Réseaux sociaux