L'info Réelle...
Afrik53.com
Afrik53 - Actualité Africaine , abidjan, cote d'ivoire :  infos du jour 7j sur 7,  nouvelle afrique , infos du jour,  infos afrique  , actualité ivoirienne  ,  infos cote d'ivoire ,  actu Afrique , actu cote d'ivoire , news afrique, abidjan.net
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La diaspora ivoirienne au départ de Paris pour Charles Blé Goudé, à La Haye

Info du moment 7J/7 a53.fr - Jeudi 27 Mars 2014 - 2 Commentaires| Lu 1374 fois |



Marée humaine à La Haye en prévision de la Première audience de Blé Goudé à la CPI ce jeudi.

La diaspora ivoirienne et panafricaine est sur pieds de guerre depuis le transfèrement injuste de l’homme de Paix Charles Blé Goudé à La Haye, par le dictateur ivoirien Alassane Dramane Ouattara.
Elle s’organise pour lui apporter un soutien de poids demain jeudi 27 mars, à l’occasion de sa première audience de comparution devant la chambre préliminaire I de la Cour pénale internationale.

Des dizaines de cars bourrés d’ivoiriens, d’africains, et de français, quitteront Paris et les grandes villes européennes ce mercredi nuit pour être à La Haye jeudi, où s’ouvre l’audience de comparution initiale de Blé Goudé, président du Cojep, le congrès panafricain pour l’égalité des peuples.
C’est le lancement de l’opération “TOUS A LA CPI POUR SOUTENIR CHARLES BLE GOUDE” pour dire à la CPI qu’il y a erreur de casting et tromperie sur la marchandise, car Blé Goudé est un homme de Paix, un faiseur de Paix.
Des systèmes de covoiturages sont même mis en place par la diaspora.
Les Organisateurs des covoiturages peuvent être contactés aux numéros: (0033) 0665719568 / (0033) 0658051157.
Les organisateurs du convoi peuvent quant à eux être contactés aux numéros: (0033) 0669494006/(0033) 0751370477.

Jeudi 27 Mars 2014
a53.fr
Vu (s) 1374 fois
Notez




1.Posté par Patrick Kodjo le 27/03/2014 16:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un cas typique des dérapages du colonialisme et du néocolonialisme en Afrique (les institutions fortes: le cas de la Côte d'Ivoire): Africain(e) ici aussi encore un exemple parfait du mal dont souffre ton pays, du mal dont souffre ton continent depuis la colonisation jusqu'á nos jours. Les résolutions du conseil de sécurité de l'ONU (INSTITUTION FORTE) dans la crise ivoirienne prescrivaient le respect de la souveraineté et des institutions de ce pays. En CI, seul le conseil constitutionnel est habilité á proclamer les résultats définitifs de l'élection présidentielle (CE QU'ELLE A FAIT EN DÉCLARANT LA VICTOIRE DU CANDIDAT GBAGBO), ce n'est ni un président d'une commission électorale, ni un substitut du secrétaire général de l'ONU. Le résultat final des institutions fortes est connu aujourd'hui, á savoir, le président de la commission électorale a annoncé devant la presse étrangére (même pas devant celle ivoirienne) les chiffres donnant vainqueur le candidat OUATTARA. Les contestations et une demande du recomptage des voix (attitude courante dans toute démocratie) par l'un des candidats a été interprété par le plus haut responsable de l'ONU comme une injustice faite á l'autre candidat, alors que cette même ONU avait dans les mêmes circonstances accepté de recompter les voix en Haiiti. La solution finale au probleme par les institutions fortes a été comme partout en Afrique depuis des siécles, l'utilisation de la force c'est á dire militaire. Africain(e), ce cas d'institutions fortes est le parfait exemple pour ceux qui veulent retenir une lecon car ayant goûté á l'amertume du colonialisme et de l'impérialisme. Les conséquences et la tâche réservée sont pour toi les mêmes que dans le cas Patrick Karageya/Paul Kagame déjá évoqué par moi sur le cite Afriquemedia TV. L'ONU (la plus grande organisation chargée de promouvoir la paix dans le monde) s'est dotée récemment aussi des drones, ce qui lui permettra de devenir ainsi la plus grande agence mondiale de collecte d'informations. Cela signifie en quelque sorte que les dommages occasionnés par les drones armés sur des populations civiles seront désormais au préalable autorisés et légalisés par la communauté internationale car l'ironie aura été que, les initiateurs de la procédure (obtention des drones par l'ONU) sont encore les mêmes qui sement la terreur et qui perpetuent les guerres dans le monde entier. En d'autre termes, la communauté internationale et non plus seulement ces initiateurs des guerres (ces membres permanents occidentaux du conseil de sécurité détenteurs du droit de veto) doit être á l'avenir aussi tenu responsable non seulement des assassinats ciblés et aveugles de civils mais également des agressions préméditées servant á faire avancer les objectifs impérialistes afin d'assurer leur domination sur les peuples opprimés et leurs réserves miniéres et énergétiques. La raison avancée par l'ONU pour justifier cette nouvelle forme de colonialisme est que, ces drones permettront un "Effet dissuasif sur les trafics d'armes et de minerais", c'est á dire en effet qu'il faut s'occuper plus des trafiquants que des fabricants d'armes. Le Rwanda ayant trés vite saisi les vrais enjeux, a demandé que ces drones ne survolent pas son espace aérien notamment sa frontiére Nord-Est avec la RDC. Mais la malédiction (rire) du Rwanda est qu'il fait partie du continent africain et par conséquent, il n'est pas indépendant et ne peut donc pas garantir l'application d'une telle demande et surtout pas quand il est en face de la soi-disante communauté internationale (la majorité n'a t'elle pas toujours le dessus en démocratie ?, je voulais dire COLONCRATIE ?). Faut-il encore dans le même contexte d'idées souligner la vulnérabilité et la mise en tutelle de l'Union africaine (UA) ?, je crois que non. En conclusion, il faut dire clairement et fermement sans se laisser distraire par des Mal-intentionés que: "L'AFRIQUE N'A PAS BESOIN D'INSTITUTIONS FORTES, L'AFRIQUE A BESOIN D'HOMMES FORTS CAPABLES EN S'ENGAGEANT SANS POSSIBILITÉ DE RETOUR, DE LA LIBÉRER, AFIN QUE NAISSENT DES INSTITUTIONS QUI ÉPOUSENT LES RÉALITÉS DE SA CULTURE, DE SA TRADITION ET DE SA CIVILISATION ET POUR FINIR DES INSTITUTIONS QUI DÉFENDENT SES INTÉRÊTS". Le bilan des institutions fortes pour le continent africain depuis des décennies me rappelait toujours d'une part ce que l'économiste africain Jean Paul Pougala disait, il disait et je cite "L'ONU est une boîte vide qui nécessite une compléte refonde. Cette organisation est en train de se transformer en instrument de destabilisation des nations et l'initiatrice des guerres civiles plutôt que d'être un instrument de pacification des peuples comme elle a été originellement concue" et d'autre part ces propos tenus par le président américain Thrumann pendant le conflit qui opposait l'Allemagne et la Russie, il disait et je cite: "Si nous voyons que L'Allemagne est en train de gagner, nous devons aider la Russie et si nous voyons que la Russie est en train de gagner, nous devons aider l'Allemagne. Nous devons leur donner l'occasion de s'entretuer autant que possible". La Russie avec ses 20 millions de morts avait retenu la lecon. L'amertume pour moi fut encore une fois de plus de constater que pour l'Afrique, le nombre de civils assassinés et leurs familles endeuillées á jamais augmentait de jour en jour mais le paradigme était resté le même, c'est á dire cette attitude: l'Afrique se porte bien malgré ses centaines de morts chaque jour, elle se bat pour ne pas être emportée par les vagues mais par selon elle la grâce de Dieu, elle espére que le navire ne se transforme pas en Titanic, oubliant qu'á cause du paradigme inchangé depuis les aprés-indépendances, elle est depuis ce temps lá de plain-pied dans le Titanic. Africain(e), ce probleme avec sa fin tragique (transférer chaque jour tes filles et fils devant des tribunaux étrangers peu crédibles afin de les faire juger sous des bases civilisatrices diamétralement opposées aux tiennes) est le parfait exemple du mal dont souffre ton pays, du mal dont souffre ton continent depuis la colonisation jusqu'á nos jours. Du Nord au Sud, de l'Est á l'Ouest: Diviser pour mieux régner et dominer et de ce fait, chanter les louanges de l'un et diffamer l'autre (enquête, exil, prison, tractation, assassinat etc), opposer Dioula contre Baoulé, Dinka contre Nuer etc etc. Il résume trés bien les problemes auxquels tu es amené á faire face pour te libérer des griffes du prédateur, il n'ya pas un autre chemin. ta liberté passe par lá. Africain(e), c'est á toi de juger et de rendre compte des choses que le temps et le néocolonialisme éloignent de toi. Tu as été capable de te former et de te cultiver á outrance, aussi bien á l'intérieur qu'en dehors des sentiers tracés par l'esclavagisme, par le colonialisme et par le néocolonialisme, et ceci sans limite. Cela doit te permettre d'entrer en rébellion civilisatrice. Africain(e), indique la vraie voie du progrés humain, affirme ton statut d'Africain(e), préserve ton intégrité territoriale, arrache ton indépendance, arrache ton autonomie (FRANTZ FANON disait déjá dans les damnés de la terre, et je cite: "LE COLONIALISME N'EST PAS UNE MACHINE Á PENSER, N'EST PAS UN CORPS DOUÉ DE RAISON. IL EST LA VIOLENCE Á L'ÉTAT DE NATURE ET NE PEUT S'INCLINER QUE DEVANT UNE PLUS GRANDE VIOLENCE"), préserve l'amour de ton continent, transforme ton pays (ton continent) dépendant et soumis en une nation souveraine, libre indépendante, digne et orgueilleuse de ses racines, de son histoire et de sa culture africaine(s).

2.Posté par Marcelin Yapo Yapo le 28/03/2014 14:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Facebook
AFRICAIN(E) réveille-toi.IL n'est pas tard

Nouveau commentaire :
Twitter

NOUVEAU ! NOUVEAU ! Petit moteur de recherche de produit sur chaque mot souligné de nos articles, faites un test c'est gratuit !

A53NEWS .com : Chers intervenants, injure = exclusion définitive de notre site

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Afrik53.com . Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

Injure = Exclusion définitive

France Politique | France Economie | France - Faits Divers | France - Affaire à Suivre | France - Société | France - Scandale | Vide | Automobile | Télécom | News en Europe | Union Européenne | France - Transport | France - Sport | France - Entreprise | Buzz du net | C.P.I | Revélation | Cameroun | Maghreb | Union Africaine | Immigration | La Diaspora Ivoirienne | Diaspora Africaine | Diaspora - Infos Utiles | Entreprise | Royaume Uni | Article Sponsorisé | Libye | Infos Plus | RDC | Affaire à suivre | Allemagne | News People | Révolution | News Showbiz | Interviews | A53.fr | Interpellation | Culture / Evènements | Transport | Sport International | Outil Gestion | A53TV | Outil Création | Music Ivoirienne | Music Africaine | Humour | Banques | Vide 2 | Révélation | Réligion | Nécrologie | Témoignage | Débat / Reflexion | News International | Le reste du monde | Le reste de l'Afrique | Afrique Centrale | Afrique de l'ouest | Economie Africaine | Nouvelle Afrique | Gabon | Sénégal | Congo Brazzaville | Succès Story | Centrafrique | Mali | Benin | Afrique du Sud | Togo | Burkina Faso | Nigeria | Maroc | Vide 3 | Paris | Berlin | Londres | New York | Formation | Immobilier | Vide1 | Etats Unis | Chine | Economie Internationale | Archive A53.fr | Tribune Ivoirienne | Tribune Libre | G.Mboumba | Farid Mnebhi (Blog) | Blog Mondelibre | Archive* | France Archive | Archive* | Débat Ivoirien | Côte d'Ivoire | Côte d'Ivoire - Economie | Simone Gbagbo | Blog Action | Côte d'Ivoire - Faits Divers | Côte d'Ivoire - FPI | Côte d'Ivoire - Sport | Côte d'Ivoire - Education | Côte d'Ivoire - Histoire | Les Réactions | Réseaux sociaux